Ma Photo

Entrez votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Notre partenaire sedema

Rechercher sur le blog


Les vins du Roussillon

Livres à consulter

  • Pierre Galet: Grands cépages
    Les principaux cépages présentés avec leur caractéristiques, leur qualités, des photos.
  • ITV - Chambre d'agriculture du Roussillon: Le coût des fournitures en Viticulture
    Publication mise à jour chaque année. Rassemble toutes les données sur les produits utilisés dans nos métiers. Voir le site: itvfrance.com
  • Pierre GALET: Précis de pathologie Viticole
    Remarquable de facilité d'emploi pour identifier un parasite ou une maladie.
  • Alain Reynier: Manuel de Viticulture
    Tout ce qu'il faut savoir pour établir et entretenir un vignoble.
  • J. RIBEREAU-GAYON: Sciences et techniques de la vigne
    Tome 1: Biologie de la vigne, Sols de vignoble. Tome 2: Culture, pathologie, défense sanitaire de la vigne
  • Jean Long: Vignes et Vignobles
    Aborde trés simplement tous les aspects de la création et de l'entretien d'un vignoble.

Google analy

  • Google

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Fait main... le desherbage | Accueil | Engrais vert, mauve »

02 mai 2009

Commentaires

jogger34

bonsoir!
je suis grand amateur de nos vins de pays! et apres avoir vue "envoyé special"!sur le reportage de nos vins "mal traités" "infectés" voir empoisonnés!
je pense me mettre a l'eau!
seul element positif la reflexion de Mr manchon qui pense venir au "bio"! a suivre! et j'espere etre avisé!
voila ma réaction a chaud "sans chaptalisation et sans sulfites!

Raymond Manchon

Re-bonjour,quelques précisions sur des questions du blog.
Si je continue à employer ces produits c' est parce que les moyens financiers ainsi que les perspectives commerciales me manquaient, que jusqu' à il y a quelques semaines, aucun des coopérateurs de mes coopé respectives ne voulait tenter l' aventure de la conversion, mais JE NE SUIS PAS RESIGNE,d'ailleur, un groupe de vignerons coopérateurs bio est en train de naitre à Estagel (je ne suis pas étranger à la chose)et j'effectuerai une conversion au bio d'ici à quelques semaines.
Est-ce trop rêver que de vouloir voir la même chose à Latour de France?

Raymond Manchon

Bonjour, si ça peut te rassurer, j'arrive encore à croire que tous les journalistes ne sont pas des monstes de subjectivité,l'agence Cappa et Arte me semblaient être des gages de sérieux, mais en censurant tous les propos à consonnance syndicalo-politiques, notre journaliste qui reste persuadé que les levures sélectionées sont des levures chimiques a bel et bien réussi à faire un reportage de m...
Amitiés, R. Manchon

Perraud Isabelle

Bonjour,
évidemment, ça ennerve quand on connait la personne et tout le tralala... Moi, j'ai aussi repris ce petit film que j'avais vu sur le même site qu'Iris. Ce qui m'a vraiment effrayé sur le coup c'est inconscience de ce Monsieur. S'il sait vraiment les raisons qui l'ont rendu malade, pourquoi il continue à utiliser ces produits. C'est du courage ou de la bétise? Et je n'aime pas entendre qu'il n'y a pas d'autre solutions. Que l'on n'a pas d'autre choix. Chez nous aussi, les parcelles sont petites, en côteaux...mais on veut y arriver.
Et moi, très égoïstement,j'ai peur pour ma santé et celle de ma famille et il est hors de question que je touche à ces produits.
Et pour revenir à l'espérance de vie, on nous le dit très très très souvent. C'est vrai que l'espérance de vie a augmenté. Mon grand père est mort a 88 ans...j'ai encore mes 2 grand mère et la grand mère de Bruno a 92 ans. Mais il ne faut pas oublié qu'ils ont mangé sains pendant des années, chance que nous n'avons pas eu...Vivrons nous jusqu'à 90 ans , et nos enfants?...Car ce sont eux et nous qui sommes vraiment la générations de la malbouffe et du reste...
Aujourd'hui, quel enfant n'a pas de manifestation allergique, ashme ou autre au moment des foins et des traitements...Chez mon fils Thomas, cela a commencé il y a 10 ans. Il en a 19 et tous les ans c'est de pire en pire au moment des premiers traitements dans les vignes... Le village est cerné par les vignes et l'air est vraiment irrespirable quand tout le monde s'y met...Franchement, j'espère me tromper et vous le redire dans 45 ans!
c'est vrai qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. mais moi, j'observe autour de moi, des viticulteurs qui abandonnent leur vigne, sans les arracher... Il n'y a pas d'amour de la terre ou de passion... On s'est servi de la terre tant qu'on pouvait et quand elle ne rapporte plus, on l'abandonne avec le plus grand mépris.Et ça, c'est insupportable...pour moi, en tout cas...
Mais oui, il y a des personnes qui font des efforts, vous en faites partis, je le vois bien, mais on est pris dans un engrenage médiatique que l'on ne pourra jamais contrôler.et je sais de quoi je parle car en Beaujolais, les médias ne nous font pas de cadeaux!

Iris

Jean-Paul,

je comprends, que tu t'offusque d'un reportage, somme tout en raccourci, comme cela nous arrive souvent, quand nous connaissons de plus près le contexte et les protagonistes.

À la première vision de l'émission, il y a quelques jours (ici: http://www.blog-vinbionaturel.fr/2009/04/vin-sans-pesticides-vin-bio/), j'avais spontanément conseillé la lecture de ton blog, pour qu'on comprenne mieux la complexité et les efforts entrepris.

Qu'il y a d'autres métiers, qui raccourcissent plus l'espérance de vie (les ouvriers, dans le tableau), qu'on veuille nous faire croire, en mettant tout (beaucoup)sur le dos de nos habitudes d'alimentation (voire les campagnes contre la consommation du vin, même à faible dose), devrait aussi donner à réfléchir.

Les média aiment les news à scoop catastrophe - c'est embêtant. Donc je comprends ton coup de gueule - mais les problèmes, que nous créons partout pour l'environnement, et donc pour l'avenir, sont réels - comme les problèmes économiques dans nos régions viticoles, qui n'offrent pas beaucoup d'alternatives économiques.... vaste débat!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.