Ma Photo

Entrez votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Notre partenaire sedema

Rechercher sur le blog


Les vins du Roussillon

Livres à consulter

  • Pierre Galet: Grands cépages
    Les principaux cépages présentés avec leur caractéristiques, leur qualités, des photos.
  • ITV - Chambre d'agriculture du Roussillon: Le coût des fournitures en Viticulture
    Publication mise à jour chaque année. Rassemble toutes les données sur les produits utilisés dans nos métiers. Voir le site: itvfrance.com
  • Pierre GALET: Précis de pathologie Viticole
    Remarquable de facilité d'emploi pour identifier un parasite ou une maladie.
  • Alain Reynier: Manuel de Viticulture
    Tout ce qu'il faut savoir pour établir et entretenir un vignoble.
  • J. RIBEREAU-GAYON: Sciences et techniques de la vigne
    Tome 1: Biologie de la vigne, Sols de vignoble. Tome 2: Culture, pathologie, défense sanitaire de la vigne
  • Jean Long: Vignes et Vignobles
    Aborde trés simplement tous les aspects de la création et de l'entretien d'un vignoble.

Google analy

  • Google

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« 18 hectares encore échappent à la coopération | Accueil | [Pas] sérieux, s'abstenir! »

23 novembre 2007

Commentaires

Vigneron Blog

Vous envisagez de monter une cave particulière pour rentrer la prochaine récolte mais vous etes prise de doute au moment de vous lancer dans cet investissement. Je vous comprends, j'ai connu cela et ma femme, n'a pas vraiment le goût du commerce ne m'a pas suivie sur ce projet. je suis donc toujours en coopérative et dans une période encore difficile comme vous. Est-ce une bonne idée?
Moi je regrette de ne pas avoir fait ma cave quand le marché était plus porteur que maintenant. Il est certain que c'était plus facile de vendre son vin il y a dix ans. Toutefois, je vois autour de moi de jeunes caves particulières qui se développent bien, en particulier, je pense à deux caves du village qui se sont lancées dans le créneau du BIO et vendent facilement leur production, toute la production en Allemagne avant meme que la récolte soit rentrée!
Je vois aussi que le travail est considérable et qu'il faut etre au moins deux pour tenir l'exploitation, assurer le travail de cave et commercialiser.
A mon avis il est prudent:
-de ne pas trop s'endetter et donc de faire une cave trés modeste au départ: vin de garage comme on dit parfois.
-Réduire la taille de l'exploitation à quelques hectares seulement pour faciliter la trésorerie les deux premières années en réduisant d'autant le coût d'exploitation et profitant des rentrées sur récoltes précédentes.
-Faire uniquement d la bouteille en mettant l'accent sur la culture raisonnée et un vin authentique!
D'autres réussissent, pourquoi pas vous?
Si vous aimez beaucoup votre métier, si vous etes un couple courageux et uni en bonne santé, si la partie commerciale ne vous rebute pas, ALLEZ Y!
Allez donc jeter un coup d'oeuil au site d'une vigneronne trés courageuse: LISSON
http://lisson.over-blog.com/
Avec trés peu de vignes elle s'en tire bien, pas trés loin de chez vous, sans doute.

bb

bonjour monsieur je viens de voir votre blog et tiens a vous remercier pour cette balade dans millieu viticol
Je me presente je suis brigitte et je vie actuellement avec un viticulteur depuis 7 ans Nous avons comme projet de faire notre cave particuliere en juin pour la prochaine recolte!esce une bonne idee vu la conjoncture actuel?de toute facon nous ne pouvons plus vivre avec aussi peu de revenu voici 10 ans que mon mari a deux travail.Moi je suis francaise et pas bresilienne et je taille la vigne(48ans)oui il fait froid oui le dos en prend un coup ....pas de rtt pas de conges payer pas d arret maladie etc etc d ailleur j ai une rhino depuis trois semaine et j y vais quand meme au turbain
il y a deux ans j ai meme travaillee avec une antorce au genoux.....tout ceuci pour vous demander votre avis sur notre installation je veux bien travailler mais pour pouvoir vivre de mon emploi nous sommes dans l herault sur vingt hext dont 7 en plantier(dur dur)nous avons de l aoc travaillons en lute raisonnee
et notre vignoble et monté en cordon roya merci de votre reponse a bientot j espere

bg

(Etymologiquement, le mot travail est issu de trepalium, dérivé de trepaliare qui signifie “torturer”.)
C'est vrai çà?

"Plus j'ai envie que quelque chose soit fait, et moins j'appelle ça du travail"
[Richard Bach]


Là oui...

amitiés


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.