Ma Photo

Entrez votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Notre partenaire sedema

Rechercher sur le blog


Les vins du Roussillon

Livres à consulter

  • Pierre Galet: Grands cépages
    Les principaux cépages présentés avec leur caractéristiques, leur qualités, des photos.
  • ITV - Chambre d'agriculture du Roussillon: Le coût des fournitures en Viticulture
    Publication mise à jour chaque année. Rassemble toutes les données sur les produits utilisés dans nos métiers. Voir le site: itvfrance.com
  • Pierre GALET: Précis de pathologie Viticole
    Remarquable de facilité d'emploi pour identifier un parasite ou une maladie.
  • Alain Reynier: Manuel de Viticulture
    Tout ce qu'il faut savoir pour établir et entretenir un vignoble.
  • J. RIBEREAU-GAYON: Sciences et techniques de la vigne
    Tome 1: Biologie de la vigne, Sols de vignoble. Tome 2: Culture, pathologie, défense sanitaire de la vigne
  • Jean Long: Vignes et Vignobles
    Aborde trés simplement tous les aspects de la création et de l'entretien d'un vignoble.

Google analy

  • Google

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Le Pied... en éventail | Accueil | dans le bain »

29 septembre 2005

Commentaires

Yannick Van Doorne

Bonjour,
Oui, j'ai aussi un client en Suisse qui met de la musique dans les vignes et la cave. Les résultats sont intéressants.
Cordialement,
Yannick Van Doorne www.ecosonic.net

Yannick Van Doorne

Voici 2 articles tout récent de ce matin justement du travail d'un de mes clients en Alsace.

http://alsace.france3.fr/info/35779590-fr.php

et cet article publié le 30.10.2007 sur le site des Dernières Nouvelles d'Alsace :

http://www.dna.fr/local/region/

Région - Dangolsheim / Alternative phytosanitaire
Symphonie viticole

Pendant la cueillette du gewurztraminer « vendanges tardives » sur les hauteurs de Dangolsheim, L'Hymne à la Joie met du coeur à l'ouvrage et du sucre dans les raisins. Tandis que retentissent les notes de Beethoven, Jean-Marie Zerr mesure avec satisfaction le taux de sucre des grappes cueillies dans sa parcelle équipée de haut-parleurs. « Depuis que je lui diffuse de la musique, le raisin a gagné en sucre et surtout en arôme », se réjouit le viticulteur. Bien sûr, le soleil du mois d'octobre y est pour beaucoup « mais les parcelles sans musique n'atteignent pas la qualité qu'on obtient ici ».
Depuis 2004, ses vignes sont conduites en biodynamie et Jean-Marie Zerr est toujours à la recherche de méthodes naturelles pour stimuler ses cultures. Sentant instinctivement que « les fréquences sonores font réagir les végétaux », il s'intéresse à la musicothérapie pour les plantes. Après des contacts avec une entreprise spécialisée en la matière, il décide de se lancer.
L! e temps de s'organiser, d'installer la sonorisation, de se concocter un programme musical, le gros des vendanges est déjà passé ; des parcelles tardives feront donc office de cobayes.
« Je mets la musique dès que les oiseaux se mettent à chanter. Il faut respecter les temps de repos de la nature ». De la musique classique, le rythme du rock ou de la techno ne convenant pas : « le rythme est trop agressif ».

La musique équilibre
le sucre et les arômes


En plus des grands classiques, « il y a des mélodies spécifiques pour la vigne, en fonction de ce qu'on veut faire », précise encore le viticulteur en faisant entendre des harmonies assez sommaires, « mais efficaces ». Chaque note a une certaine fréquence qui stimule telle ou telle protéine et les mélodies proposées par les musicothérapeutes pour les plantes visent à développer les systèmes racinaires, à renforcer les défenses naturelles ou à ouvrir les stomates des feuilles pour une meille! ure absorption des traitements (bio en l'occurrence), « ce qui économise du temps et des produits ».
« Tout ce que je fais vise à trouver dans mes raisins un équilibre entre le sucre et les arômes. Avec la musique, j'ai l'impression que je peux y arriver plus facilement. » Malheureusement, le consommateur n'aura pas l'occasion de vérifier l'efficacité de cette voie musicale. La récolte est partie hier à la coopérative et mélangée à d'autres vendanges tardives cultivées de manière plus conventionnelle. Jean-Marie Zerr espère cependant qu'à l'avenir, la coopérative réservera une cuvée spéciale à ses raisins mélomanes.

Simone Wehrung

© Dernières Nouvelles d'Alsace - 30.10.2007

Pour plus d'informations, Yannick Van Doorne de l'entreprise Ecosonic spécialisée dans ce domaine vous répond.

anonyme

Attention de ne pas recopier en entier des articles sur votre blog. Cela contrevient au code la propriété intellectuelle (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=ECOX0200175L)
Le droit de citation est reconnu par la loi. Mais il n'est pas autorisé, même si on en cite l'origine, de recopier sur son site l'intégralité d'un texte sans avoir obtenu l'autorisation de son auteur.
Il serait préférable d'indiquer simplement un lien vers les articles intéressants.

Bisaelle

je suis allée visiter une cave en suisse centrale la semaine dernière et ils avaient aussi de la musique, là où les tonneaux reposent. Ils pensent que ça a une influence bénéfique mais là, on est loin des théories sur les plantes...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.