Ma Photo

Entrez votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Notre partenaire sedema

Rechercher sur le blog


Les vins du Roussillon

Livres à consulter

  • Pierre Galet: Grands cépages
    Les principaux cépages présentés avec leur caractéristiques, leur qualités, des photos.
  • ITV - Chambre d'agriculture du Roussillon: Le coût des fournitures en Viticulture
    Publication mise à jour chaque année. Rassemble toutes les données sur les produits utilisés dans nos métiers. Voir le site: itvfrance.com
  • Pierre GALET: Précis de pathologie Viticole
    Remarquable de facilité d'emploi pour identifier un parasite ou une maladie.
  • Alain Reynier: Manuel de Viticulture
    Tout ce qu'il faut savoir pour établir et entretenir un vignoble.
  • J. RIBEREAU-GAYON: Sciences et techniques de la vigne
    Tome 1: Biologie de la vigne, Sols de vignoble. Tome 2: Culture, pathologie, défense sanitaire de la vigne
  • Jean Long: Vignes et Vignobles
    Aborde trés simplement tous les aspects de la création et de l'entretien d'un vignoble.

Google analy

  • Google

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Murs de pierres sèches | Accueil | Printemps exubérant en Roussillon »

24 mai 2009

Commentaires

patricia

bonsoir,

Je souhaiterais acquérir une vigne, pas très grande, 3000 m2 pour commencer. Quelles sont les démarches a suivre ? Je doit effectuer une formation ? Ou se renseigner ?

Merci de votre aide,
Bonne soirée.

William

Bonjour,

Ma question est fort simple. Combien faut-il de personne par hectare ou combien une personne peut-elle prendre d'hectare pour une bonne rentabilité?

Merci.

Vigneron blog

Vous nétes pas la première à me poser la question de savoir si cest
bien raisonnable de sengager dans la reprise dune exploitation avec
son mari sans connaitre grand chose à la gestion dune telle entreprise.
Ma propre expérience me laisse à penser que la gestion dune propriété
viticole nest pas si compliquée que cela ny parait si vous néprouvez
pas une aversion pour le domaine administratif. pas compliqué mais
dévoreuse de temps, ladministration, malgré linformatisation. Mais
justement vous pouvez mettre à profit vos connaissances en informatique
pour organiser la comptabilité et plus généralement toute la partie
administrative.


Ce qui est certain cest que pour démarrer ou reprendre lexploitation
de votre beau-père il est bien préférable dêtre deux   pour partager le
travail.
Personnellement jétais moi aussi dans la branche
informatique et je ne connaissais pour ainsi dire rien à la vigne et si
je nai pas gagné bien ma vie en devenant vigneron jai tout de même
bien aimé ce métier. Dans ma région, le ROUSSILLON, il devient
pratiquement impossible de vivre de la vigne si on travaille en
coopérative. par contre, les caves particulières sen sortent
honorablement en travaillant beaucoup.


je vous suggère de contacter deux femmes de vignerons qui se consacrent
principalement à la gestion et à la commercialisation des vins produits
sur lexploitation. Toutes deux ont un blog et certainement seront
heureuses de vous f aire profiter de leur expérience.


Allez sur le site d ISABELLE PERRAUD: https://www.cotes-de-la-moliere.com/mon-blog/index.php
Cette femme de vigneron parle vrai, elle adore son rôle et sait promouvoir les vins du Domaine. Prenez contact avec elle.

Nhésitez pas non plus à consulter ANNIE SAUVAT: https://www.sauvat-vins.com/weblog/
Différente de caractère ANNIE SAUVAT se fera elle aussi un plaisir de vous faire profiter de son expérience.


En tous cas il serait bien dommage que votre mari ne reprenne pas
lexploitation de son père avec son expérience de chef de culture,
alors, nhésitez pas, aidez-le dans cette entreprise.

femme de vigneron

Bonjour,

J'ai mon mari qui est vigneron dans l'exploitation de son père. Seulement, ce dernier est bientôt en âge de prendre sa retraite et mon mari ne veut pas reprendre l'exploitation. Il veut rester chef de culture mais ne veut pas s'occuper de la gérance, de la vente...

Depuis plusieurs mois, je me pose la question de reprendre l'exploitation familiale. Mon mari peut s'occuper de l'exploitation et vinification et moi, de la partie gérance de l'entreprise.

Hors mon métier de base est ingénieur informatique. Autant dire que je n'y connais pas grand chose dans le monde du Vin. Du coup, je me demande si je ne dois pas retourner dans les bancs de l'école pour passer un B.T.S.A. Viti Oeno pour avoir un minimum de savoir.

Pourriez-vous m'éclairer un peu plus ? Pour le moment, je cherche de mon côté les démarches que je dois effectuer pour me rendre compte du temps de mise en route, avant me proposer à mon beau-père la reprise de l'exploitation.

Merci pour vos témoignages et votre aide.

Bonne journée à tous.

quentin pasquier

bonjour je suis eleve de quatrieme et je voudrait devenir viticulteur pouriez vous m indiquer les étude a faire pour devenir un viticulteur ? merci .

Ced8283

bonsoir,
Je viens vers vous pour voir des renseignements dans le domaine de la vigne.
Mon éouse et moi sont passionné par le vin et notre rêve est de reprendre un domaine,es ce une bonne idée?
Quand on recherhce sur le net, il y a des domaines à vendre, es ce que pour des novices en la matiere cela reste interessant vu le prix de vente.
Je vous remercie

Vigneron blog

Bonjour,

Cest peut etre une bonne voie de sorienter vers la culture de la vigne
mais attention!
Pour commencer je crois que vous devez travailler comme salarié chez un
vigneron indépendant pour voir si cela vous plait et apprendre le
métier. On ne simprovise pas vigneron même si ce nest vraiment
compliqué. Ensuite vous trouverez facilement des vignes en fermage, en
particulier en Languedoc Roussillon pour un prix dérisoire ou même
gratuitement contre un bon entretien des vignes. Il faut alors penser
que le revenu de la vigne arrivera deux ans après la récolte et cela est
un immense problème quand on débute.

Vigneron blog

C'est peut etre une bonne voie de s'orienter vers la culture de la vigne mais attention!
Pour commencer je crois que vous devez travailler comme salarié chez un vigneron indépendant pour voir si cela vous plait et apprendre le métier. On ne s'improvise pas vigneron même si ce n'est vraiment compliqué. Ensuite vous trouverez facilement des vignes en fermage, en particulier en Languedoc Roussillon pour un prix dérisoire ou même gratuitement contre un bon entretien des vignes. Il faut alors penser que le revenu de la vigne arrivera deux ans après la récolte et cela est un immense problème quand on débute.

Gabar

Bonsoir. Je voulais vous posez une question. Voila j'ai vingt ans et je n'ai aucun diplome hormis le brevet des collèges. Je voudrais savoir comment faire pour devenir vigneron à son compte. Si l'on doit suivre une formation specifique? merci de votre réponse.

sandel gertrude

bonsoir, je viens de découvrir votre site ça m'a interpelé.J'ai un projet pour le gabon en afrique.J'aimerai devenir viticultrice, possédant beaucoup de terre est ce possible de faire pousser la vigne au gabon ?J'attends votre réponse avec impatience.A bientot

Eddy MANIJEAN

J'ahabite la région parisienne et je voudrais y installer un vignoble. Je ne sais rien, je n'ai aucune connaissance en la matière, mais je voudrais m'investir sur 5 à 10 hectares dans le 77. Je cherche à savoir tout ce qui concerne un vignoble de A à z...Ex : Montant des Investissements, Délai de récupération de mon capital, flux de trésorerie(puisqu'il semble qu'il faille attendre au moins 2 ans pour la récolte), existe-t-il des ouvriers agricoles dans le domaine en region parisienne?...

paul

je souhaiterais savoir brièvement quelles sont les démarches à suivre :
possédant un hectare de terre agricole devenu "terre à champagne", je souhaiterais y planter une vigne
veiller à son développement pendant 3 ans, puis la céder à un vigneron.
Ai-je l'autorisation de planter les pieds librement où dois-je solliciter auprès d'un organisme un éventuel accord ?
sachant que je ne suis pas agriculteur non plus.

laurent FERRERO

Bonjour
je récupère une vifgne et me pose beaucoup de questions sur les pratiques actuelles : que pourrais je envisager comme formation pour me former, en dehors de mon travail ?

vigneron blog

Certes, il faut travailler pour réussir dans la vigne, mais tout de même, il me semble autour de moi que l'on ne vieillit pas si vite que dans bien d'autres métiers. Je vais entamer ma 70 eme. année et je travaille toujours mes vignes!

Drake Bennaman

Il faut, tout d'abord, vouloir travailler. Il y a beaucoup trop de gens qui ne veulent que des cadeaux. Chez moi pas d'aide à la taille, pas de prestataires de service. Je fais tout moi-même. J'ai vieilli 10 ans en 3 ans, je n'ai plus de dos, mais je suis heureux.

GONDO FRANCOIS

JE SUIS AFRICAIN ET JE POCEDE 20HECTARE DE TERRAIN JE VOUDRAIS SAVOIR SI JE POUVAIS REALISER UNE PLANTATION DE VIGNE ES POSSIBLE DE LE FAIRE EN AFRIQUE. AIDER MOI

Vigneron blog


Bonsoir,

Vous posez là une question essentielle mais je nai pas de réponse toute faite. Depuis que jai lu votre commentaire je réfléchis à la réponse que je pourrais vous faire, réponse toute personnelle car vous vous en doutez, laccord unanime nexiste pas sur ce problème complexe.


Donc, si vous voulez bien, je tenterai dici quelques jours daborder la question des arrachages en languedoc roussillon et du grand malaise de la profession dans notre région.

A bientôt donc et merci pour cette question.


jean paul

Didier

Bonsoir, j'aimerai savoir pourquoi il est si difficile de gagner sa vie en tant que vigneron dans le Roussillon ? Pourquoi est ce que c'est particulierement là où il y a beaucoup d'arrachage par rapport aux autres région viticoles ?

merci et bonne soirée.

Outlander

Bonjour,

À ce jour j'ai réalisé mon rêve je possède actuellement 5 hectares dans le Minervois aujourd'hui je ne peux que constater le travail fourni ne paie même mon crédit.
À cela il faut ajouter les cotisations MSA ,les produits phyto hors de prix , les vendanges, le foncier ,remboursement du matériel viticole, etc.….
Si je n’avais pas un travail à côté je n’y arriverai pas.
A ce jour dans mon village plusieurs exploitations fermes leur porte due non pas à un manque de repreneur, mais à un manque de trésorerie.
Pour moi à l’heure actuelle la viticulture est une passion, pas un moyen de vivre hélas si l’on est en cave coopérative.
J’espère ne pas avoir été trop négatif dans mes propos ,mais cela est la réalité.

une saisonniere

Je rencontre également beaucoup de jeunes qui aimeraient se lancer (comme moi) mais c'est hélas décourageant d'écouter nos patrons énoncer la liste sans fin des factures pour l'entretien des machines, les produits, la main d'oeuvre tout au long de l'année...bref, l'endettement grandissant des vignerons...et le peu d'aide, le peu de reconnaissance de tout ce travail. Il faut vraiment avoir cette envie de le sang mais cela ne suffit plus pour s'en sortir. Que faire...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.