Ma Photo

Entrez votre adresse mail:

Delivered by FeedBurner

Notre partenaire sedema

Rechercher sur le blog


Les vins du Roussillon

Livres à consulter

  • Pierre Galet: Grands cépages
    Les principaux cépages présentés avec leur caractéristiques, leur qualités, des photos.
  • ITV - Chambre d'agriculture du Roussillon: Le coût des fournitures en Viticulture
    Publication mise à jour chaque année. Rassemble toutes les données sur les produits utilisés dans nos métiers. Voir le site: itvfrance.com
  • Pierre GALET: Précis de pathologie Viticole
    Remarquable de facilité d'emploi pour identifier un parasite ou une maladie.
  • Alain Reynier: Manuel de Viticulture
    Tout ce qu'il faut savoir pour établir et entretenir un vignoble.
  • J. RIBEREAU-GAYON: Sciences et techniques de la vigne
    Tome 1: Biologie de la vigne, Sols de vignoble. Tome 2: Culture, pathologie, défense sanitaire de la vigne
  • Jean Long: Vignes et Vignobles
    Aborde trés simplement tous les aspects de la création et de l'entretien d'un vignoble.

Google analy

  • Google

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Techniques de taille. | Accueil | Les Dictons de janvier »

01 février 2005

Commentaires

jean paul

Nous broyons les sarments dans les vignes qui ne sont pas trop caillouteuses et nous avons des outils pour cela.C'est une méthode interessante qui permet de mettre de l'humus dans les vignes qui en manquent beaucoup. Un problême: les maladies qui s'installent sur les sarments comme l'oidium, l'excoriose, l'esca et bien des insectes, tout cela est conservé ainsi d'une année sur l'autre. Pour vous permettre de faire des grillades si odorantes le broyage et la mise en sac seraient interessants mais les broyeurs actuels dispersent les morceaux sur la vigne. Une école d'ingénieurs travaille ce pb... Espérons...
Merci pour votre commentaire et à bientôt pour d'autres S.V.P.

BUSS Roger

bonjour,

au sujet des sarments, pourquoi ne pas les broyer et les commercialiser comme on le fait pour du charbon de bois...
En tout cas le jour où vous en broyez, je veux bien venir remplir deux sacs pour les grillades de l'été dans mon barbecue. En effet la plus grosse difficulté c'est de réduire cette masse de sarments souvent longs de plus d'un mêtre, en un amas de brindilles prêtes à l'emploi (5-10 cm) !
j'en profiterais aussi par passer à la cave de Latour "faire le plein" de bonnes bouteilles.

Merci de vos conseils !
A bientôt,

Roger BUSS - Perpignan 0661122520

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.